Les pièges à éviter lors d’un achat immobilier

Vous avez eu un coup de cœur pour un bien immobilier et vous souhaitez faire une offre d’achat, pour vivre pleinement votre rêve ? Pour que celui-ci ne se transforme pas en cauchemar, on vous dit quels sont les pièges à éviter lors d’un achat immobilier.

Agir de manière impulsive

Foncer tête baissée dans un achat immobilier peut parfois conduire les acquéreurs à acheter le mauvais bien immobilier, souvent de manière impulsive. Un couple avec enfant souhaite par exemple faire l’achat d’un appartement à Paris, pour bénéficier d’une chambre supplémentaire. Ils craquent pour un loft moderne, mais de superficie équivalente à leur ancien logement, un peu désuet. Après la joie de l’acquisition, ils mettent à bien leur projet d’agrandissement de famille et se retrouve confrontés à la réalité : leur appartement est trop petit pour accueillir une famille de 4 personnes.

Avant toute proposition d’achat, vous devrez donc vous poser les bonnes questions, après avoir défini vos critères de recherche (emplacement géographique, budget, nombre de pièces). Si le bien en question correspond idéalement à tous vos besoins, alors pas d’hésitation, vous pourrez tenter votre chance. Si ce n’est pas le cas, gardez la tête froide et voyez quelles concessions vous êtes prêts à faire pour habiter ce logement. Un prix trop élevé peut par exemple vous amener à vous serrer la ceinture chaque mois, ou vous priver de loisirs. De même, une maison trop éloignée de votre lieu de travail peut vite devenir un vrai calvaire, aussi jolie soit-elle.*

Ne pas anticiper les travaux et les coûts cachés

Avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier, vous devez vous renseigner sur votre capacité d’emprunt auprès de votre banque. Cela devrait vous éviter des déceptions en cas de coup de cœur pour un bien hors budget. De même, il est important de chiffrer les travaux au préalable dans le cas d’un bien à rénover, pour être sûr de ne pas vous retrouver sans argent en cours de route. Dans ce cas précis, vous pouvez demander un devis à un professionnel, pour vous faire une idée de l’enveloppe à prévoir. Celui-ci pourra ensuite vous servir comme base de négociation avec le vendeur.

Pensez également à vous renseigner sur l’état de la toiture, de l’isolation, du tableau électrique ou du système de chauffage d’une maison. Il est aussi important de visiter toutes les pièces de votre bien, y compris la cave et le grenier. Vous pourriez y découvrir des traces d’humidité ou des matériaux vétustes qui pourraient annoncer d’autres mauvaises surprises après achat. Si vous prévoyez par exemple d’acheter un appartement à vendre à Nice, renseignez-vous aussi sur les travaux en prévision au sein de la copropriété. Enfin, ne négligez pas le coût des impôts fonciers ou des factures d’énergie, qui vont aussi impacter votre budget chaque mois.

Négliger l’environnement d’un bien immobilier

S’il est déconseillé à un acquéreur potentiel de trop attendre avant de faire une offre, sous risque de voir le bien de ses rêves lui passer sous le nez, il est aussi déconseillé d’agir sous l’effet de l’enthousiasme. Il convient de visiter un bien au moins plusieurs fois avant de signer, pour bien apprécier son potentiel mais surtout jauger de son environnement immédiat. En procédant ainsi, vous pourrez mettre en lumière des nuisances sonores, comme le train qui ne passait pas lors de votre dernière visite, le bruit des voitures sur la nationale à l’heure de pointe ou les charmantes disputes de vos futurs voisins du dessus.

De même, si vous envisagez l’achat d’un appartement à Bordeaux dans un immeuble où tous les logements ont des portes blindées, soyez sensibles aux détails (dégradation des parties communes, graffiti, poubelles renversées). Cela pourrait être le signe d’un problème de sécurité dans le quartier, qui explique peut être un prix très bas ou des propriétaires pressés de partir. Passez votre tour et orientez votre choix pour un autre bien dans la ville bordelaise, qui regorge de belles opportunités.

Ne pas prévoir l’imprévu

Vous connaissez votre budget, vos critères de prédilection, le montant des travaux à prévoir. Vous êtes donc prêts à signer le compromis de vente du bien parfait, dont vous serez bientôt l’heureux acquéreur. Mais avez-vous pensé à l’imprévu ? Certains frais après acquisition sont difficiles à prévoir, comme un problème de plomberie, un arbre qui penche dangereusement ou encore une infestation de punaises de lit, un cadeau dont vous avez hérité de votre camion de déménagement. Si vous achetez sur plan

Dans chaque cas de figure, l’intervention d’un professionnel est conseillée et la facture peut vite s’avérer salée. Pensez donc à prévoir une enveloppe dédiée aux imprévus dans votre budget. Au pire, vous trouverez bien un moyen de la dépenser plus tard si rien ne vient entacher la douceur de votre foyer.

En évitant ces pièges, vous pourrez vous lancer sereinement dans votre projet immobilier, une étape importante de votre vie. Et surtout, gardez à l’esprit que le bien idéal est celui qui correspond au mieux à vos besoins, mais aussi à votre budget. Il ne vous reste plus maintenant qu’à consulter les annonces immobilières de votre secteur pour trouver l’appartement ou la maison de vos rêves, qui deviendra alors votre « home sweet home ». L’achat sur plan est aussi possible mais il faut là aussi faire attention car la procédure est différente.