Conseils : comment gérer l’arrivée de chatons ?

Vous ne l’avez peut-être pas prévu, mais vous vous apprêtez à participer à l’arrivée d’une portée de chatons. Naturellement, de nombreuses questions surviennent alors sur l’attitude à adopter. Cependant, inutile d’essayer d’en faire trop, les chattes ayant un instinct maternel vraiment développé, elles se débrouillent par elles-mêmes dans la majorité des cas.

L’alimentation à prévoir avant la mise-bas

Vous vous posez des questions sur la durée de gestation d’une chatte ? La mise-bas devrait survenir 63 à 67 jours suite à l’accouplement. Des extrêmes peuvent aller de 52 à 74 jours en fonction de la race de l’animal et de la taille de la portée. Quant à la nourriture à donner à la chatte gestante, sachez que ses besoins nutritionnels vont évoluer dès le début de la gestation. Tout comme il faut donner des croquettes pour chien adaptées aux chiennes en gestation, il en est de même pour la chatte. Il est primordiale de lui proposer des aliments complets, spéciaux pour sa situation, riches en énergie et en protéines et parfaitement équilibrés en vitamines et en minéraux. Faites bien attention à respecter les quantités indiquées sur l’emballage, selon le poids de l’animal et le stade de la gestation.

L’arrivée des chatons

Vous remarquerez que près d’une semaine avant la mise-bas, votre chatte cherchera à s’isoler. Le plus souvent, elle choisira elle-même le lieu où elle « fera son nid », il vous faudra simplement vous adapter. Vous pouvez installer une serviette ou une couverture à l’endroit choisi, en essayant d’éviter toute forme de stress à votre animal. Une fois le moment arrivé, laissez votre chatte se débrouiller, son instinct lui permet de savoir exactement quoi faire. N’intervenez que si vous pensez qu’il y a une réelle urgence, car vous pourriez faire plus de dégâts qu’autre chose en voulant aider. Pour ce qui est des vaccins pour les bébés chats, attendez qu’ils aient environ deux mois, où ils ne seront plus protégés par les anticorps de leur mère et seront sensibles aux maladies.